5 Astuces pour captiver son lecteur

L’art de raconter une histoire 

Dessiner une Bande Dessinée c’est raconter une histoire en images.  Voici donc 5 petites astuces à utiliser pour faire passer vos messages et vos émotions :

Astuce 1 : Jouer avec la taille des cases : la forme et  la taille des cases va jouer sur les émotions du lecteur. Jouer avec la taille des cases c’est jouer avec la mise en page et rendre la lecture de la page plus ou moins dynamique. C’est pour jouer sur cette narration que l’on joue sur la mise en page.

On peut utiliser différente forme, taille et orientation pour chaque, du moment que cela reste lisible et logique. Le choix dépend du scénario et des sentiments que l’on veut éveiller chez le lecteur.

La taille de la case :

–  grossir une case pour souligner l’importance de la scène :

1)pour augmenter l’effet de surprise

2)pour montrer le décor d’une scène

3)pour montrer une bagarre violente

4)pour souligner l’importance du personnage qui fait une action

– utiliser la taille des cases pour faire référence  à la taille du personnage. Par ex. le petit gimini cricket par rapport à Pinocchio sera dessiner dans une toute petite case.

On peut aussi jouer sur la taille de la case pour donner un ordre ou hiérarchiser le récit.

– Réduire une case pour accélérer la lecture du récit ou souligner le temps qui passe. Par exemple lors d’une discussion interminable pour rmontrer que l’action dure très longtemps, vous pouvez aligner plusieurs petites cases avec la même action et le personnage qui s’ennuie et s’endort petit à petit. C’est le fait d’utiliser des petites cases les unes derrière sles autres qui accélère la lecture de la page et donne ce sentiment du temps qui s’écoule.

La forme :

Ici on peut jouer sur la longueur et la largeur de la case, sur sa forme aussi. On part toujours du gaufrier ; c’est une page de BD divisée en nombre de case à taille et forme égale:

Le gaufrier classique contient 9 cases (3 lignes, 3 colonnes), mais l’idée du gaufrier ce sont les cases à taille identique comme celui ci:

– Une case tout en longueur (dite panoramique) est utilisée pour montrer un paysage, une situation, un décor. Elle sert à montrer l’importance d’une scène ou d’une action et incite le lecteur à ralentir sa lecture.

– Une case tout en hauteur permet d’accélérer la lecture du récit: par exemple la montée d’un escalier qui semble interminable. Plus la case sera étirée vers le haut et étroite plus la sensation de hauteur sera forte. Cette sensation donne envie de fuir et de se dépêcher de monter cet escalier . L’étroitesse de la case augmente donc la rapidité de la lecture. Plus une case est étroite plus la lecture en sera rapide.

– Une  case ronde permet de focaliser sur un détail de la scène ou sur un instant précis du récit.

– Une case en triangle ou avec des côtés en diagonale permet de créer un choc dans la lecture du récit. Les bords en diagonale soulignent la violence du choc, de la surprise ou de tout évènement déstabilisant.

Astuce 2 : jouer avec le hors champs et le vide entre chaque case : c’est jouer avec le temps de lecture

Des personnages regardent quelque chose hors champs, hors de la case, le lecteur ne sait pas ce que c’est. Il est intrigué et il a envie de lire la suite. Un bruit peut être écrit sans être montrer : sans savoir ce qu’est ce bruit l’angoisse monte, l’intrigue est plus forte.

Ce que l’on cache est tout aussi important que ce l’on montre, il faut donc jouer avec cet espace vide et ce que l’on montre. L’espace entre chaque case fait partie du temps qui s’écoule dans la bande dessinée, il faut jouer sur ce temps, ce timing pour développer l’intrigue, le suspens. C’est ce qui donnera au lecteur de vouloir lire la suite.

Astuce 3 : utiliser la forme des bulles et le lettrage :

Les bulles c’est le son au cinéma et là aussi on peut jouer sur leur forme et la forme des lettres. On pense tout de suite à ECRIRE EN GROS ET GRAS pour montrer la colère ou la frayeur. A l’inverse écrire en tout petit fait penser au chuchotement mais on peut aussi changer la forme de la bulle.

– Jouer avec LA FORME DE LA BULLE:

a) les contour de la bulle en pointillé: les chuchotements

b) le contour de la bulle en forme de nuage: les pensées du personnages

c) le contour de la bulle électrique (comme la foudre): pour la colère, l’explosion des mots comme une insulte

d) la bulle géométrique ou la cartouche: pour le récit, cela permet de positionner l’histoire (comme le début de chaque album d’Astérix).

e) pas de bulle : pour un choc, ou les onomatopées.

– jouer avec LA TAILLE DES LETTRES:

a) les lettres en italique:

b) les lettres droites classiques: pour tout dialogue ou tous les textes.

c) les lettres en gras: pour la colère ou montrer que le personnage parle très fort.

d) les lettres des onomatopées : de grosses lettre hors bulles qui souligne le bruit que fait par exemple un accident, un dérapage.

Astuce 4 : Le cadrage ou le plan de chaque image :  

Première règle de base à retenir avant de modifier le cadrage: chaque case doit au moins faire apparaître un personnage, un lieu ou une situation.

Deuxième règle: Le cadrage c’est la prise de vue de la caméra, c’est l’œil du lecteur ! Faire varier les angles de vue permet de mettre en avant ce que l’on veut que le lecteur voit.

Il existe différent plan d’angle :

1/ le plan de situation ou de décor : la vue de loin, on voit un ensemble. Ce plan permet de placer un lieu, une situation. C’est ce dont on a parlé sur la forme et la taille des cases.

2/ le gros plan ou le zoom: qui sert à faire monter le suspens ou à montrer l’étonnement d’un personnage par exemple.

3/ le plan en plongée ou contre plongé: cet effet permet de mettre en avant un personnage, d’appuyer sur sa force ou sa fragilité.

4/ le plan cassé ici on rejoint ici la même idée qu’avec une case en diagonale: on souligne ici la tension psychologique de la scène, mais au lieu de pencher la case on va pencher la vue de l’image, son plan est incliné par rapport aux lignes de la case. C’est volontairement déstabilisant.

5/On peut aussi sortir le dessin de la case et casser les codes pour donner du dynamisme à l’histoire. Si un objet ou un personnage sort de la case il paraîtra plus imposant dans la scène. Attention à ne pas en abuser.

Astuce 5 : jouer avec les couleurs : noir et blanc, couleurs tout est possible

La couleur du fond de toute la BD peut être totalement différente de ce que l’on voit dans la vraie vie. La BD est une oeuvre fictive qui permet à son auteur de tout se permettre. Choisir une seule couleur ou laisser quelques case avec une couleur majeur permet de modifier l’ambiance. Cela peut permettre de montrer la différence entre le monde du réel et du rêve, ou bien faire monter l’angoisse en insistant sur une couleur sans avoir besoin de lire un texte. Une bd se lit avec les yeux donc on peut jouer uniquement sur la couleur.

– le monochrome: du noir et blanc aux couleurs chaudes:

Louisiana tome 1 de Toussaint et Chrétien
Paul à Quévec de M.Rabagliati

On voit tout de suite que les sentiments sont différents immédiatement sans avoir besoin de lire l’histoire uniquement en regardant les cases. On peut travailler en couleur chaude (ocre) ou froide (bleu ou vert) ou le noir et blanc aussi franc et dur qui accentue la gravité de la situation. L’art d’utiliser les couleurs s’apprends et nécessite plusieurs articles que je n’aborderais pas ici.

Voici donc les 5 astuces qui permettent de comprendre que raconter une histoire en image nécessite d’avoir une vue d’ensemble comme un cinéaste mais avec des images statiques. Devenez donc le réalisateur de vos histoires. Un dernier petit conseil: pour s’entrainer démarrer par des histoires courtes (3/4 pages).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s